La journée sans culture

Publié le par la freniere

La Journée sans culture, une journée de grève symbolique et de rassemblement pour les travailleuses et travailleurs du milieu artistique, aura lieu à Montréal et ailleurs au Québec le 21 octobre prochain.

 

Rassemblement / journée de réflexion Mercredi le 21 octobre de 9h à 17h Lieu : Théâtre Aux Écuries 7285 rue Chabot, Montréal, Métro Fabre

 

Le 21 octobre prochain aura lieu la première Journée sans culture, une grève volontaire et symbolique des artistes, travailleuses et travailleurs culturel.le.s. Dans le cadre de cette journée marquante, un rassemblement est organisé au Théâtre Aux Écuries dans le but de réfléchir collectivement à des enjeux qui touchent le milieu élargi de l’art. Des gestes et réflexions appuieront l'événement ailleurs au Québec. Organisé par un nombre grandissant de travailleuses et de travailleurs des arts de toutes disciplines, la Journée sans culture propose un temps d’arrêt dans des conditions de production devenues, pour beaucoup d’entre nous, intenables. Au moment où le Conseil des arts du Canada s’apprête à annoncer les détails de sa refonte des programmes, où le Ministère de la Culture et des Communications du Québec revoit en profondeur sa politique culturelle, où le Conseil des arts et lettres du Québec vante ses propres réformes et où les administrations municipales, un peu partout, s’emparent de la culture comme d’un levier économique, des travailleuses et travailleurs du milieu des arts posent la question : le soutien aux arts et aux artistes est-il encore réellement au cœur de nos politiques culturelles ? Dans le contexte de mesures d’austérité qui affectent toutes les activités jugées non-rentables pour l’économie, quel rôle jouent ces travailleuses et travailleurs dans les processus décisionnels qui les touchent directement? Au cours de cette journée, artistes, travailleuses et travailleurs culturel.le.s et allié.e.s se rassembleront pour discuter de leurs situations, attentes et idées, autour de groupes de réflexions, d'espaces d'hospitalité et de jeu. En colligeant ces points de vue souvent délaissés, que nous entendons faire circuler par la suite, notre but est de faire contrepoids à une absence ressentie de voix politiques. La Journée sans culture ne se présente donc pas comme un refus du travail, mais comme l’amorce d’une nécessaire conversation collective sur les enjeux qui nous importent.

 

Pour plus d’informations, consultez le site Internet de l’événement : www.journeesansculture.ca/fr/

Le document « Étant donné », la liste des collaboratrices et collaborateurs de la Journée sans culture, ainsi que des images de presse sont disponibles sur la page Presse et le Colophon du site de l’événement.

Contacts médias : Edith Brunette et Pablo Rodriguez co-responsables des communications journeesanscult@riseup.net

 

 

Publié dans Glanures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article