Sur la route des signes

Publié le par la freniere

à André Laude


J'ai repris la route des signes

je réalise la prophétie

sur la peau trouée du monde 

je ne suis plus seul 

au matin dans les bras du soleil 

sur la barque des reflets du fleuve

j'ai ouvert le livre des feuillages

ai découvert un alphabet d'oiseaux

la précieuse écriture des gestes naturels

dans les flux et reflux du temps

des sages interdits de cité

chuchotent à mes oreilles

les souffles modulés de l'impermanence

je reste attentif au poème

je déchiffre les oracles de la souffrance

pour que plus jamais - jamais plus -

la guerre n'abatte

ses haches de haine sur nos territoires de rêve.


André Chenet


 

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article