Gueule de chien

Publié le par la freniere

Je reviendrai changé

avec une gueule de chien

les yeux plus creux

la langue bleue

constellée de gouttes de sang

Je reviendrai à l’homme

avec une vertèbre en moins

que je tiendrai dans ma main

comme un signe des temps

J’enchanterai la blessure…

Je reviendrai gitan

avec une guitare brisée

des routes sans fin

s’enfonçant dans les lignes de mon front

Un poignard à la ceinture

je reviendrai du rien

pour partager mon tout

de la paille dans mes cheveux

une lune sur mes guenilles

un amour comme un sillage…

 

André Chenet

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article