À Lily

Publié le par la freniere

Il y avait des kilomètres et un océan entre nos mots. Et des lignes de poètes portant la certitude d'une estime tissée de fils lointains courant sur l'horizon. Il y avait cette évidente compréhension, la bonté à écouter, à rayonner. Il y avait l'intelligence du cœur cherchant à tout prix la lumière. Il y avait ce ciel d'avance pour guider nos paroles, nos réflexions, nos volontés à chercher la justesse la plus juste. Il y avait ta présence une fois entrevue, et nos lettres depuis des années. Et puis, il y eut le silence qui ne répondait plus. Aujourd'hui est triste, j'ai appris ton départ, ton billet pour le pays des étoiles. J'ai reçu la réponse du silence. Alors te dire merci, te dire la bienveillance et l'amitié toujours. Encens de foin d'odeurs et thé aux fleurs de cerisiers à partager, sur ta nouvelle route.

 

Ile Eniger 

 

Publié dans Ile Eniger

Commenter cet article