L'étoile de sang vert

Publié le par la freniere

Photo : Nadine Lefebure, André Chenet et Tristan Cabral au Festival du Loup. Nadine contait l'épopée du groupe surréaliste "La Main à Plume" durant la seconde guerre mondiale.

Photo : Nadine Lefebure, André Chenet et Tristan Cabral au Festival du Loup. Nadine contait l'épopée du groupe surréaliste "La Main à Plume" durant la seconde guerre mondiale.

"Car la route est longue, et ma patience
à la mesure des océans

Au port tu seras le phare
et moi le quai
où viendra accoster le navire de l'Éternité"

Nadine Lefebure

"J'ai lu, comme j'ai rarement lu, les poèmes de Nadine, et suis resté définitivement subjugué par le rythme hallucinatoire et lucide de sa langue en partance vers les tempêtes créatrices d'harmonies."

André Chenet


 

L'étoile de sang vert
à Christian Deudon

j'avais fini par voir en elle une immortelle 
sur fond d'azur 
et dans ses yeux translucides les horizons des mers 
faisaient le tour de la terre 
a sa table le roc et le fer 
la flamme et l'amande
la plume d'aigle et le fils de l'air et de la terre
l'herbe qui fait danser la langue
elle faisait miroiter le temps dans une coupe de cristal
à sa table les vivants et les morts 
partageaient le pain du poème sous une pluie d'étoiles
au coeur de l'énigme 
où l'amour fait la roue
elle tournait les pages d'une histoire en devenir 
une histoire sans fin pour ceux qui viendront 
pour ceux qui resteront à jamais prisonniers innocents des îles imaginaires 
elle brassait des soleils rouges entre ses ailes d'arc-en-ciel 
forgeait dans l'eau de ses yeux transparents des géographies fulgurantes 
elle défiait les naufrages à hauteur d'homme 
tutoyait les petits dieux sauvages de la nature à qui elle offrait les perles de la parole
a sa table brûlaient toujours quelques lucioles 
et dans sa chevelure altière salée par les vents du large
des chevaux marins guidaient de fervents navigateurs à bon port 
poètes au long cours s'asseyant a sa table parfumée de sables chaud et d'algues sauvages 
à ses convives émerveillés elle disait la bonne aventure 
J'ai eu le privilège d'en être 
aux côtés d'une compagnie d'êtres fabuleux tisseurs de légendes
et maintenant qu'elle s'est embarquée pour les terras incognitas
j'ai dans la bouche le goût nébuleux et douloureux des immortelles.

A.C. Buenos Aires, 6h05, le 13 octobre 2016

 

Je suis désolée de vous dire que la poète Nadine Lefebure est décédée à Paris, le 12/10/2016.
À présent et avec Nadine, les cieux sont pleins de la plus grande poésie surréaliste. (nous étions des amies !)


Cristina Castello

 

Publié dans Les marcheurs de rêve

Commenter cet article