Le fond des choses

Publié le par la freniere

Dans la vie réelle, j'existe par les mots. Je suis imaginaire. Peu importe les religions, l'au-delà exige toujours un poste de péage. Peu importe ce qu'en disent les chrétiens, j'aimerai toujours les uns plus que les autres. L'amour que je porte à ma blonde n'est pas le même que je porte aux amis. Dans ce temps où tout ne sert qu'à vendre, il est vain d'opposer la sagesse aux logos, les poèmes aux slogans. Quand on calcule en dollars, le fond des choses n'est jamais loin. Tout flotte à la surface comme le cours de la Bourse. Quand la morale s'étrique, il faut en revenir à l'éthique. Le monde du faire et de l'espoir n'est pas économique, mais empathique. Le goût des mots en fait partie. L’exiguïté du temps se moque de l'infini, et pourtant... L'imaginaire épouse le réel.

 

L'homme d'aujourd'hui ne songe qu'à se procurer de l'argent, et de cet argent il devient l'esclave. Est-il vrai que le néant égalise le tout? J'ai perdu le fil avec lequel j'écris. Je ne soulève plus que la poussière du jour. Frêle végétal planté au bord de l'eau, je cherche la lumière dans l'ombre des feuillages. J'ouvre le paysage du bout de mon crayon. On ne punaise pas sans mal l'espoir sur la page avec le clou d'un mot. Quand passent les soldats, des pans de vie s'effritent. On les abat comme des murs. Les fleurs éclosent dans la poussière des gravats, en sourire ou en larme. Venus au monde par une goutte de sperme, nous tenons à la vie par un fil et une poignée de chair.

 

L'odeur moisie des champignons se mêle à la résine des pins. Le chemin des fourmis se creuse dans le sable, le mien se trace dans les mots. Les odeurs et les bruits me relient à la terre. Le vent au balai sec vient ramoner les ombres. Le paysage remonte ses socquettes. Depuis tout petit, j'ajoute au bleu du ciel un envol de v noirs. Je migre sur la page entre une marge et l'autre. Dans les dessins d'enfant, les lilas sont en fleurs même au cœur de l'hiver.

(...)

Jean-Marc La Frenière

Publié dans Prose

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article