Plus haut que les mots

Publié le par la freniere

Plus haut que les mots

inscrits dans ma voix

il y a cette langue

québécoise d'Amérique

et son langage

d'une beauté sauvage

qui la fait vivre

belle

dans l'unicité profonde

qui nous distingue

 

Cette langue québécoise

j'aime la triturer

la malaxer

la virer boute pour boute

et d'un bord à l'autre

lui faire faire

mille pirouettes

et la laisser s'ébarouir

dans les soleilleuses futaies

 

La langue de chenous

pleine de verve

d'éclairs

et de vocables tonitruants

refuse de s'encabaner

c'est une langue

forte en gueule

au fil d'engueulades

et de prises de becs

pour qu'on l'entende

au-delà des mers océanes

qui couvrent le monde

 

C'est une langue

de placoteux

qui ne cesse de se réinventer.

 

Serge Mongrain

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article