Tu te dis

Publié le par la freniere

Une pluie d'hiver tombe sur un jour de chien seul. Tu vois l'éclair de faux luisante sur les épaules des blés. Tu entends la chamade dans les battements du sang. Tu regardes le gris des villes découpant la beauté. Tu sais qu'un pas d'itinérant porte le poids du monde. Des clameurs embrasent le ciel de tous les pays. Les jardins sont en fleurs et les arbres en abeilles. Un chat et un chien jouent dans la poussière. Un clocher sonne quelque part. Toi, l'enfant de rentrée des classes, assis sur ton cartable à une encablure de l'école, un pain au chocolat dans ta poche, tu te dis qu'avec tout ça il faudra bien faire quelque chose d'heureux.
 
Ile Eniger
 

Publié dans Ile Eniger

Commenter cet article