Le feu

Publié le par la freniere

Au centre le feu, autour les cendres. Parcours d'ondes secrètes, des papillons rutilent, montent, s'essoufflent, s'affaissent, brasillent encore un peu. Une lumière cuivrée émaille le bois dans sa dernière ouvrage. Les bleu-vert d'impalpables écailles entourent la vibration. Au centre le feu, autour les cendres. Un cœur chaleureux, bienveillant, flamboie la proximité généreuse de sa clémence secourable. Même le froid n'ose sonner la charge. Même la nuit de pierre s'éclaire et réchauffe. Les mots écoutent. Du dernier bois, s'élève une bonté ultime, étincelante.

 

Ile Eniger

 

Publié dans Ile Eniger

Commenter cet article