Ma gang de macaques

Publié le par la freniere

Il y a cent espèces de primates dont certaines sont en voie d'extinction, les lémuriens vivent la nuit, les simiens vivent dans les arbres et les forêts, et les hominiens s'aventurent dans la savane, seul les hominidés se sont répandus à la grandeur de la planète, ce qui fait la différenciation entre les primates et les mammifères ce sont la vie arboricole, la pousse des ongles, le pénis pendulaire, la prédominance de la vision sur l'olfaction, les membres pentadactyles, une denture diphyodonte et hétérodonte, la locomotion sur les articulations et la locomotion bipède a permis l'augmentation de la grosseur du cerveau et la vision stéréoscopique, le dimorphisme sexuel s'est accentué au fil des millénaires. Les gorilles, les orangs-outans, les chimpanzés, les bonobos, les singes hurleurs, les ouistitis, les rhinopithèques, les tarsins, les singes laineux, les sagouins, les mandrills, les gibbons, les capucins, les isolés de Java, les rhésus de la forêt tropicale, les trapézistes de la savane sont nos frères et soeurs de la planète, il nous faut accepter les différences et composer avec les mutations des espèces, il faut sauvegarder notre patrimoine animal, c'est une richesse sans prix, empêcher la destruction de notre environnement, il faut arrêter de se regarder le nombril d'humain, et stopper le développement urbain et industriel à des fins d'enrichissement d'une classe dominante privilégiée, nous sommes des singes et des guenons et nous n'avons qu'une Terre...
 

Alain-Arthur Painchaud

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article