Prière pour Berlin

Publié le par la freniere

D'un massacre à l'autre, la bêtise érigée en système, l'horreur programmé, le malheur à l'écran, la stupidité étalée à la devanture des magasins, la haine entre les lignes d'un vieux manuscrit, la mutilation des enfants de la guerre, la mort inutile du passant par hasard, les agressions continuelles des laisser-pour-comptes, la violence psychologique dans les foyers d'ainés, les abus chroniques des polices régionales, les magouilles régulières des technocrates, les mensonges répétés des politiciens, le harcèlement perpétuel des femmes en détresse, les insipidités des analystes boursiers, les insuffisances des ressources communautaires, les salaires extravagants des directeurs d'organismes de charité, les allégations de la presse populaire, les paresses des recherchistes de tv-radio, la fin des journalistes d'enquête...
Le premier pouvoir qui tire à vue d'oeil, le deuxième pouvoir qui s'amuse à torturer, le troisième pouvoir qui élimine, le quatrième pouvoir qui se ferme la trappe...
Les meurtres de masse, les tueries d'école, les attentats religieux, les guerres ethniques, les assassinats aveugles, les éliminations mafieuses, les accidents de la route, les incendies criminels, toutes les sortes de mort que l'on infligent aux autres m'horripilent...
Pour une mort lente et sans douleur, pour une mort sure et certaine, pour une mort dans le sommeil, à la fin du rêve, à la fin d'une vie bien remplie, avec le sentiment du devoir accompli, en ayant fait la paix avec notre incarnation d'humain, c'est que je vous souhaite, pour cette fin d'année et bon solstice d'hiver...

 

Alain-Arthur Painchaud le prêcheur sans église...

Publié dans Poésie du monde

Commenter cet article