Combler l'attente

Publié le par la freniere

Il arrive qu'un homme, s'asseyant à sa table pour écrire, n'écrive rien pendant trois heures. Son humeur n'en est pas altérée. Sécheresse et profusion existent mêmement. Le sentiment du temps coulant en vain est une idée d'humain, et à ce titre parfaitement négligeable du point de vue du chien ou du cosmos.

Pourquoi serais-je plus exigeant qu'un basset, qu'une étoile? Poussés par l'instinct de reproduction mes parents m'ont fait. Je dois, moi aussi, poser quelques crottes autour de mon terrier avant de disparaître.

Ce passage sur terre : chance ou calamité? Dualisme excessif. Des hommes ayant couché avec Brigitte Bardot ou Catherine Deneuve n'ont pas paru pleinement satisfaits de leur sort... Il semble assez bien établi que rien ici-bas n'est en mesure de combler l'attente. Nous n'en savons pas plus.

 

Jean-Pierre Georges       Trois peupliers d'Italie, Tarabuste

Publié dans Poésie du monde

Commenter cet article