Depuis

Publié le par la freniere

Depuis qu'il ne parlait plus
il regardait le monde
longuement le regarder

Lorsqu'il perdit l'usage de ses yeux
il se contenta de l'écouter
longuement l'écouter

Lorsqu'il perdit l'usage de son ouïe
il se contenta de le caresser
longuement le caresser

Puis il perdit l'usage de ses mains
alors il se contenta de l'humer de toutes ses narines
longuement le humer

Il arrivât qu'il perdit même le sens de l'odorat
il se contenta d'avancer ses lèvres pour le goûter
longuement le goûter

Désormais il était tout entier dans ces lèvres
qui embrassaient les pierres



4 janvier 2017
En passant par la station Lozère,
devant la Maison de Charles Péguy.

 

Gérard Larnac

Publié dans Poésie du monde

Commenter cet article