Un poème de Florence Noel

Publié le par la freniere

nous vivons des jours d'oracle
demain perché sur un quantum
d'amour
nous sourit :
entre lui et nous
l'Histoire se débat
ô ciel tu n'y peux rien
si les oiseaux brisent le vent
les signes n'existent
qu'aux yeux d'humbles
marcheurs
quelle force agence
ces haines éparses
en fatalité ?
qui se lèvera
qui se couchera
faut-il s'immerger encore
et encore
dans le mal
pour advenir Homme ?

Florence Noël

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article