Les aiguilles du monde

Publié le par la freniere

Des hommes de proie

des homme de foi

disent la messe en mort

 

est-il déjà trop tard

 

sous le verre des cadrans

les aiguilles du monde

indiquent le malheur

le désespoir clignote

sur les réveille-matins

 

faut-il que le monde soit fou

 

pour un soldat de Dieu

chaque mort est une victoire

chaque victime une prière

 

que se passe-t-il dans les tripes du cerveau

 

les soldats de l'argent

bombardent un hôpital

pourquoi tuer les autres

l'ennemi est en nous

sapé d'encens et de dollars

de médailles et d'horreur

 

le siècle avance et mange les forêts

les icebergs fondent à la vitesse du pétrole

la vertèbre s'incline devant l'écrou

le paysage devant l'écran

les muscle s'agenouillent devant l'ordinateur

 

sous les paupières de chaque homme

les yeux se terrent et se refusent à voir

le temps que nous vivons

se déduit de la mort

 

Jean-Marc La Frenière

Publié dans Poésie

Commenter cet article