Ils ont dit

Publié le par la freniere

La langue française est mal traitée en France, comme si sa puissance d'expressivité, sa richesse de vocabulaire, étaient méconnues : quand je vais au Québec et que je constate combien les "gens de là-bas" défendent notre belle langue, j'ai honte pour les imbéciles prétentieux qui croient faire chic et branché en truffant leur langue mal maîtrisée et donc plate, de mots anglais. À la radio, l'autre jour : on y parle du marathon de Paris et une participante lâche : "C'est bon de vivre une identité de team" - entendez : d'équipe, qui est un si joli mot ! Au lieu de parler du marché de la course à pied - dans le sport, tout semble finir par le fric, c'est triste - elle affirme : "Le marché du running" a changé !!! À quoi riment ces pitreries d'incultes ? Ces snobismes d'aplatis du pois chiche ? Quand quelqu'un lance une idée, il est bien vu de rétorquer : "Tu forget" !!! Et pas "Tu oublies". Et, quand ce n'est pas possible, vous devez dire avec désinvolture : "No way" !! Le pompon, c'est un commentateur qui donne des conseils bancaires et dit : "C'est safe" pour dire c'est sûr. Au cas où vous douteriez de la sécurité de la chose, safe, ce serait plus sûr ? Rien n'est moins certain et fondé que ce bla bla qui fait des trous dans la langue pour y mettre du creux. Jacteurs de petite extrace, que dit de vous ce désamour de la langue française ? Que vous n'êtes pas dignes de la parler. Et que vous devriez cesser de déshonorer votre langage vide de conviction.

Olympia Alberti

glané sur le site d'Ile Eniger

 

Publié dans Ils ont dit

Commenter cet article