Je me souviens

Publié le par la freniere

Je me souviens
De ma mère
Qui ne se souvenait plus
Je me souviens du sourire de ma mère
Quand elle enlevait son dentier
Je me souviens de ses cors aux pieds
Quand elle dansait sur la table du salon
Je me souviens que je ne me souviens d’aucune remontrance
Jamais un mot de travers de la part de ma mère
Elle se prenait pour la Poune
Elle m’aimait comme la Poune aime son public
Ma mère qui vit même si elle est morte
Je ne me souviens pas de la date de sa mort
Ni de l’année où elle est partie
De toute façon ma mère n’est pas morte
Elle vit dans un coin de mon espace frontal droit
Elle s’agite chaque fois que j’ai de la peine
Elle me fait des grimaces en giguant
Perchée sur mon épaule gauche
Ma mère mon souvenir ma tendresse
Mon Alzheimer ma Poune
Ma déesse

 

Jean Désy

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article