Le poète russe Yevtushenko meurt à 84 ans

Publié le par la freniere

Le poète russe Yevtushenko meurt à 84 ans

Zima station (extrait)

À mesure que nous vieillissons, nous devenons plus ouverts,

et donc nous Bénisse nos stars chanceuses ...

Les changements intervenant dans la vie assez souvent

Coïncident avec les changements qui se produisent chez nous.

Et si nous avons un point de vue différent,

si Nous avons changé

Si, regarder les gens,

ça veut dire Nous l'avons d'abord révélé en nous-mêmes.

Bien sûr, je n'ai pas trop vécu, et encore

À vingt heures, j'ai passé en revue ma vie:

Je n'aurais jamais dit

Et ce que je n'avais pas dit

J'ai vu que j'avais souvent été trop prudent,

N'avait pas été réfléchi, sensible, prétentieux,

Que dans ma vie, assez lisse, il n'y aurait

Être de véritables actes, mais plutôt de bonnes intentions.

Mais il y a encore un moyen de remonter

Et gagner de la force pour de nouvelles idées, juste

Retomber à nouveau sur le sol

J'avais l'habitude de marcher, pieds nus, poussant la poussière.

Cette pensée m'a toujours aidé partout,

Une pensée simple semble être, de loin,

Que je vais Vous revoir quelque part

Près du lac Baikal, station appelée Zima.

J'aimerais voir les vieux pins populaires,

Les témoins de l'ancien Des temps passés,

Quand l'arrière-grand-père, avec d'autres paysans,

Ont été bannis en Sibérie en tant que rebelle

Yevgeny Yevtushenko

traduction: Alec Vagapov


 

 

Publié dans Les marcheurs de rêve

Commenter cet article