La limite

Publié le par la freniere

Les mots sont foule contenue. De celle qui écrit, ils disent plus qu’elle ne sait. La limite humaine, son option à corrompre les sens d’exister, affecte plus sûrement le bonheur que l’orage les fleurs du jardin. Reste l’exercice de vigilance, rincer, nettoyer les laideurs rencontrées. Au plus près du feu, l’étincelle se fortifie. Appliquée sur la page, écolière qui ânonne des mots maladroits tendus vers la nitescence, celle qui écrit espère ne jamais renoncer. Le miroir implacable du texte renvoie une image multiple. Dans la lumière à joindre, a-t-elle déjà tellement marché, tellement vu de jours ? Si occupée qu’elle était, a-t-elle négligé la ride lente au front du voyage ?

 

Ile Eniger

 

 

Publié dans Ile Eniger

Commenter cet article