Pèlerinage

Publié le par la freniere

La fête de Montréal passe par plusieurs ruelles, celle de Chateaubriand avec l'Enfant Fort et Benoit Fauteux, celle de la ruelle Joly avec Serge Lemoyne et ses acolytes d'Intersection... certaines rues, comme Sanguinet avec les gangs de l'Association des Sculpteurs du Québec d'Armand Vaillancourt et de Jean-Gauget Larouche et du Centre d'essai Conventum avec les Duchesne, Gagné, Painchaud, Tremblay, Bouchard, ...
et la rue Duluth avec les fêtes de rue avec Sonia Chatouille Coté et Rodrigue Chocolat Tremblay, et tout à coté le Matin des Magiciens de François Gourd et compagnie...
si on passe par la rue Sherbrooke, on est happé par la présence de Papa Pédro Rubio Dumont et son association espagnole qui a accompagné la CasaNous de Pierrôt Le Fou et la gang du QuébecTiguidou dans une folle aventure avec Patrick Le Bison Ravi Straram, Le Baron Philip, Philippe Gagnon et Dominique Tremblay en violons de métal, et toute la Rélève et le Rézo des boîtes à chansons underground et overground de Montréal et d'ailleurs...
en faisant une petit pèlerinage Chez Dieu dans le Vieux avec Reggie Chartrand, nous rencontrons la Sainte Trinité de Plume Latraverse et Dr Landry avec le poète Pierrôt Le Fou Léger et les artisans de l'Amorce, la boîte du Jazz Libre du Québec dont on se souvient qu'elle a été incendiée par les sbires du pouvoir policier en place...
dans les avenues de la Montagne, l'expérience inouie du Café Campus des étudiants de l'Université de Montréal reste encore vivante aujourd'hui sur la rue Prince-Arthur...
en continuant notre arpentage culturel de la Ville nous grimpons la rue St-Denis et nous faisons la tournée des grands-ducs, en passant par la Galoche, le Bistro à Jojo, La Cour, le Funambule, Le Fridolin, les Éclopés, Le Plus Moche, l'Exit, Le Cargo, Le Café Central, en titubant entre le Cheval Blanc, l'Inspecteur Épingle et les Clochards Célestes avec un Passeport pour les Foufounnes Électriques...
les Jazz Bar, Rising Sun et autres clubs nous ont ouvert les pistes de l'Improvisation et du Free jazz et des musiques expérimentales avec les Claude Vivier et le Pit de l'Avenue du Parc et le quartier général du situationniste Patrick Straram le bison Ravi à la Taverne Wilson de la rue Laurier et le Miraclès, les Lundis des Ha! Ha! et j'en passe La Grande Passe et le Robutel et les lieux des grands frères Langevin, Miron, Godin et associés, la Hutte Suisse, le Chat Noir et les autre cabarets du Montréal Underground des Lanternes Rouges...
Montréal est une belle grande ville universelle à cause de ses fous créateurs et leurs délires artistiques, à cause des entrepreneurs imaginatifs et de ces animateurs festifs qui ont fait de cette bourgade un lieu de pow-wow, de pothlash, de happenings et de festivités sans limite ancrées dans l'aventure de la Nouvelle-France en Amérique...
Les Amériquois se tiennent dans le Bar du Clan Destin... avec la musique du Pouet Pouet Band du Montréal Transport Limitée...

 

Alain-Arthur Painchaud, arpenteur des méandres d'ici...

Publié dans Glanures

Commenter cet article