On n'apprend pas

Publié le par la freniere

On n'apprend pas grand-chose avec l'âge.
Peut-être à être plus simple,
à écrire avec moins d'adjectifs.
Je m'attarde à écouter une rumeur:
prélude encore timide
au chant des oiseaux, goutte
d'eau d'un robinet mal fermé,
annonce de l'arôme
si cher des premiers lilas?
Quoi qu'il en soit, elle est ce qui me retient
ici, me nourrit, m'empêche de n'être
qu'une pure vibration de la chaux,
simple accord solaire, un nœud
de lumière noire prêt à exploser.


Eugénio de Andrade
Traduction de Michel Chandeigne,
Le sel de la langue Éditions de la Différence, 1999

 

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article