Entre le rêve et le réel

Publié le par la freniere

C'est fréquent le bonheur. Il se cache partout. On le déguste sur des biscottes et de petits bouts de pain. On l'entend miauler, japper, hurler. Il éclabousse les genoux dans l'eau fraîche d'un ruisseau. Il se couche avec nous. Il fait de crocs-en-jambes au gros malheur obèse. Il goutte la neige, la goutte de pluie, le pollen. Le bonheur, c'est le passage des trains longeant la salle de classe, la caboose en bout de ligne. Je partais avec eux loin des mathématiques et du calcul mental. C'était le bruit des roues sur le luisant des rails, le sifflet à vapeur avant l'entrée en gare. C'est deux glaçons qui fondent dans une flûte à boire, quelques notes qui s'échappent d'une flûte à bec, le do, le mi, le fa sur la portée du vent, le miracle d'une abeille penchée sur une fleur, celui d'un colibri volant à reculons. C'est petit le bonheur. C'est chaud comme une main. C'est doux comme une plume de pinson, le duvet d'un persan. C'est vite comme un saut de truite, une escarbille, une flammèche. C'est l'été qui court en culottes courtes et s'égratigne les mollets, les ronces griffant la peau, le sang qui perle goutte à goutte, le temps qui parle mot à mot, peut-être la lumière tout au bout du tunnel, la merveille rescapée du désastre. C'est le printemps. Tout brille. Tout rutile. Les mornes au loin ont mis leur calicot de fleurs. C'est la basse, la clarinette, le hautbois, la chorale des oiseaux égrenant ses trilles bleues, le hoquet d'un pluvier, un air de blues ou de tango, le goutte d'un niveau brillant comme une larme. C'est l'eau qui court à grands pas. C'est l'homme qui chante à plein poumons, l'accent circonflexe d'un pont enjambant la rivière, un pied sur chaque rive. C'est un ange caché dans un bosquet de ronces, un autre dans un arbre hérissé de virgules. Chaque pas est un point de suspension. La page d'un livre est comme la peau du monde. J'y dessine la mer pour naviguer entre le rêve et le réel.

Jean-Marc La Frenière

 

 

Publié dans Prose

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Gertie 25/06/2018 15:49

Toujours un plaisir te lire...
Même plus... une dégustation
Un apero au soleil... un silence de nuit...

Un délice !

Anda 11/06/2018 08:52

Qu'il est doux de lire ce texte.... le bonheur, c'est tout simple.
, il est là tout près de nous , il demande juste un peu d'attention pour nous faire voir la vie en couleurs.
;