Hôtel du Nord

Publié le par la freniere

Il a trop plu sur nous.
L’oiseau ne retient pas
la chute des nuages.

Je pleure quelque fois
dans les cendres laissées
par des voix inconnues.

Tous les Hôtel du Nord
cachent des amants fous.


 

Jean-Marc La Frenière


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article