Bloc-notes

Publié le par la freniere

En faisant le tour du quartier, inévitablement on se retrouve face à face avec la track de chemin de fer, on se faufile dans un trou de la clôture grillagée et on descend vers le plateau ou sinon on marche jusqu'à Van Horne.
En cours de route sur la piste cyclable, il y a des indications historiques, nous sommes en situation de frontières entre Outremont, le Mile-End, Rosemont-Petite-Patrie et le Plateau. Heureux d'apprendre que Cornélius Van Horne disait que la race canadienne-française méritait toute sa reconnaissance...

Attiré par des sculptures, passé le boulevard St-Laurent, je découvre un réseau de sculptures en métal soudé fait d'objets recyclés par Glen LeMesurier. En continuant je me retrouve dans son Jardin du Crépuscule, véritable exposition à aire ouverte, juste à coté des ateliers d'artistes où plusieurs de notre gang ont trouvé refuge au cour des années. Je décide de continuer ma route en passant par la rue Waverly en pensant aux projets musicaux de Pat Hamilton, et là surprise, une autre sculpture et une autre de l'autre bord de la rue, je continue ma marche, il y en a partout des deux bords, jusqu'à Bernard, St-Viateur, Fairmount, WOW! Je pense à Jean Martin, il faudrait filmer çà, Raven, un road-trip métallique!...

En parlant Métal en Art, le Bâtiment 7 annonce une conférence du sculpteur André Fournelle, sur la fonderie expérimentale, c'est le Jeudi 30 Mai, 19 heures, Fournelle a toute une démarche en performance, en installation et en sculpture, c'est un de nos grands artistes encore vivants et toujours actifs, merci à Réal Capuano de nous alimenter de ses coups de gueule et de ses coups de grâces, son organisme, "La Concierge est dans l'Escalier" est installé dans le Bâtiment 7 à Pointe St-Charles et participe activement à l'organisation d'un centre reproduction numérique et d'une chambre noire (la 7e Chambre), avis aux intéressés, il est toujours temps de vous impliquer...

Mes pas m'amènent vers mon lunetier Harry Toulch, ma vue faiblit, en attendant mon rendez-vous, je fouine dans la boutique et je vois toute une série de photos noir et blanc de mes vedettes préférées, Al Pacino, Bob Dylan, Janis Joplin Gainsbourg et une dizaine d'autres, pas étonnant que ce soit un ami de Léonard Cohen, Ha! Ha!...

Je reprend la route vers le Quai des Brumes, il nous reste deux jours d'exposition, avis aux amis on décroche vendredi le 17, de 5 à 7... Vive la Paraculture...

Et çà continue, c'est la semaine de financement de l'Amicale de la Culture Indépendante, autrement appelée, Casa Obscura avec des spectacles, des projections, évènements spéciaux et encan, ce dimanche, le Big Band qui célèbre son 8e anniversaire sera en spectacle vers le 19 heures en toxédo et en grande pompe, c'est à voir et à entendre, je serai là, au 4381 rue Papineau, pour les intéressés...

L'équipe du Festival Distorsion ont décidé de rendre public un vol de matériel lors de leur dernière soirée à l'église du Mile-End, et ils vont organiser un campagne de souscription populaire, SVP, appuyer cette belle gang de bénévoles qui tiennent çà à bout de bras...

Montée de lait, péter sa coche, avoir les bleus, voir rouge, grimper dans les rideaux, la goutte qui fait déborder le vase, pogner les nerfs, éclater en sanglots, perdre le contrôle, la rage au coeur, mettez-en...

Je me demande bien c'est quoi l'état d'esprit du maire Ferrandez au lendemain de sa démission ou avant de prendre sa décision, avant de claquer la porte ou de claquer un coup de circuit, les carottes sont cuites...

Hi! Hi! La politique du compromis! C'est demain l'ouverture de la pêche...électorale!

Alain-Arthur Painchaud écoute aux portes...

 
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article