Un colt ou un coke

Publié le par la freniere

Ils sont venus avec leurs tanks,

leurs avions, leurs chéquiers.

Ils sont venus avec leur Dieu,

leurs gros sabots, leur drapeau

et leurs chapelets d’obus

sur les chapeaux de roue.

Ils sont venus en chien de fusil

mordre la jambe du bonheur.

Ils sont venus la mort aux yeux

et un colt à la main

comme ils dégainent un coke.

Ils s’apprêtent à vider

l’or bleu des ruisseaux,

à manger l’Amazone

pour chier des Big Macs.

Ils sont venus marquer au fer

la peau tendre du cœur.

Ils sont venus cracher des mines

dans les parcs à jouets.

Ils sont venus crosser

le sexe des fusils.

Ils ont tant farfouillé

le vagin de la terre

on ne pêche que l’ombre

sur une mare de lumière,

on ne voit que le ver

dans le trognon des pommes.

Jean-Marc La Frenière
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article