Il ignorait

Publié le par la freniere

Il ignorait les réseaux sociaux, les agitations stériles, les rôles de composition. Il prenait seulement le temps de vivre, de vivre vraiment. Il était des oiseaux, des arbres, de l'exactitude aimante et de tout ce qui concourt à la présence pure. Depuis son atelier, un pinceau à la main, la beauté et la bonté au cœur, il augmentait la joie du monde, sans parole et en couleurs.

 

Ile Eniger

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article