Bloncourt

Publié le par la freniere

Bloncourt

"Toute mon oeuvre, tout mon travail, tout le feu de ma vie, toute ma violence, je les ai mis dans une direction à laquelle je n'ai jamais failli Dans cet Homme et dans son devenir.

Dans ses luttes, ses souffrances, ses petites joies modestes, pures, ces morceaux de sourire qu'on rencontre au coin des taudis, ces mains calleuses, émouvantes... J'ai copié les milliers de visages de toutes les races, de toutes les joies, de toutes les peines Des dockers du Havre, aux mineurs de Trieux, de la Finlande à la Côte d'Azur, du métro aux gosses de mon quartier, de Moscou au Caucase des légendes, du métallo de Léningrad au Maître tapissier Lurçat, de l'exposition d'Arcueil au thème plus complexe sur la pollution des eaux, du Sahara aux tremblements de terre de l'Italie du Sud...

J'ai pris parti. Je ne suis pas un marchand de photographies. Je suis un franc- tireur de l'image au service de mon art et de ma création..."

Gérald Bloncourt
 

sur Désobéissance civile  Gérald Bloncourt, poète révolutionnaire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article