Le peintre

Publié le par la freniere

Émile Bellet

Émile Bellet

Le peintre (à mon père)

Poème de jeunesse

 

Son couteau effleure la toile

Les couleurs se mélangent

Aux instants de lumière

Le peintre à mis la voile

C'est le commencement d'un rêve

Sans frontières

Seul avec ses chansons

Qui le font chavirer sans raison

Le peintre est parti

Il a tourné la page

Au milieu de ses mas, ses fleurs

C'est un bonheur sans langage

Et la main qui dessine

Est celle du coeur.

 

Stéphanie Bellet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article