Le poème résiste

Publié le par la freniere

Le poème résiste

"Le poème résiste
à tous les imbroglios de la vie" Rio Di Maria

À Rio Di Maria
qui nous a quitté sans une plainte
dans les bras d'un printemps naissant

Le vers libre te convenait la parole amoureuse
tu désirais autant la mer que la montagne
et tu grimpais aux arbres ensoleillés de poésie
De ta Sicile natale tu nous a offert le don de pauvreté
l'amitié de l'olive l'ivresse de la rocaille
Un jour jeune homme tu es venu parmi nous
avec tes chants de berger de paysan et d'ouvrier
tu es venu simplement sans affrêtement
Au poème tu as fait don de notre ignorance fabuleuse
et tu ne craignais pas les broussailles épineuses
Dans nos villes enflées d'orgeuil cher Rio
tu as semé tes pépites de terre précieuse.

André Chenet, le 24/03/2020

Une "élégie" sera rendue à ce magnifique poète avec lequel j'ai parcouru ces derniers mois des chemins merveilleux d'humaines évidences. Je le savais très affaibli et pourtant à aucun moment il ne se plaignait, tout en continuant à faire une place d'honneur à ses amis poètes.

Rio Di Maria est né le 18 juillet 1946 à Canicatti (Sicile) où il a vécu jusqu’à l’âge d’onze ans. Avec sa famille, vie précaire comme tout Sicilien non assujetti à la Mafia ou aux nantis. De 1946 à 1960, la moitié d’une ville de plus de cinquante mille habitants a émigré vers les états-Unis, Canada, Venezuela, Argentine, Australie, Angleterre, Allemagne, Suède, Danemark, France et Belgique. Rio réside dans la région liégeoise depuis 1957. études commerciales. Quarante ans de travail dans une entreprise métallurgique. Marié à Viviane : trois enfants. Premiers poèmes en 1965. En 1967, rencontre des Francis, Chenot et Tessa. 1967, premier poème publié dans la revue Asphalte que dirigeait Francis Chenot. Il participe depuis à l’aventure poétique de Vérités d’abord et l’Arbre à paroles ensuite. Premier recueil en 1973. Passionné de cinéma et de peinture, il filme les soirées de poésie depuis 1994 ; mémoire de l’Arbre à paroles à partager.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article