Avec la soif

Publié le par la freniere

J’écris à la truelle,

au couteau, à la main,

avec la rouille, avec la soie,

avec la faim, avec la soif

pour fuser dans l’immense

et refuser l’étroit.

 

J’écris avec le feu,

la cervelle des cerises

sur la branche d’une phrase,

le hurlement d’un loup,

la coquille d’un œuf,

les cédilles du coeur.

 

J’écris avec mon sang

et ma peau sur la table,

sans repère, sans attache

que la douleur

ou le bonheur des hommes

derrière chaque syllabe.

 

Jean-Marc La Frenière

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article