Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Keith Barnes

PREMIÈRE ÉDITION BILINGUE FIRST BILINGUAL PRINTING Jacqueline Starer K. B. K E I T H B A R N E S - Le texte français est paru en 1987 aux Éditions Maurice Nadeau. First published in French by Maurice Nadeau, Paris - ÉDITION BILINGUE / BILINGUAL EDITION...

Lire la suite

Ce que le poète n'aime pas (France)

Ce que le poète n’aime pas C’est qu’on vienne le solliciter pour l’associer Au concert de louanges Donné pour ce grand devancier Né il y a cent ans On le presse On le somme de témoigner - Pensez! C’est un des derniers Grand vivant reconnu Ce poète-là...

Lire la suite

La saveur d'être là

La saveur d’être là imprègne chaque pas. Je me tiens droit devant l’échec, devant la perte et le silence, devant la mort et la douleur. Je tire dans la nuit une corde invisible. Je me tiens droit devant la vilenie, la vanité, la peur. Je me tiens droit...

Lire la suite

Au marché

Il y a trop de poisons dans l’eau que nous buvons. Il y a trop de mains sales qui nous vident les poches. Il y a trop de commerce à l’étal du cœur. Il n’y a plus de fraises dans le panier des mots. Quand on allume les écrans, c’est la chair qu’on éteint....

Lire la suite

Ouvrir le chant (France)

Je ne sais plus qui peut m’entendre, mes fils ont été enrôlés, dénudés, déguisés. Mon espace si vaste demeure sans écho, je vis dans sa lumière comme dans un beau linceul. Personne ne viendra forcer une prison où manquent les portes, les barreaux, le...

Lire la suite

Ils ont dit

Quand «être absolument moderne» est devenu une loi spéciale proclamée par le tyran, ce que l'honnête esclave craint plus que tout, c'est que l'on puisse le soupçonner d'être passéiste. Guy Debord

Lire la suite

Paroles indiennes

Si , petit, les mots « squaw » « papoose » « teepee » Ne t’ont pas fait frémir Comme la corde De l’arc de Sitting Bull Ou (plus tard) d’Ulysse Alors T’es mal Empenné Roger Lahu http://www.lieux-dits.eu/

Lire la suite

De face et de profil

Il nous faut du courage pour regarder ce siècle en face. Du bouillon des paroles jusqu’au brouillon du cœur, les sentiments s’étiolent. L’âme errante de l’amour déplace tant de meubles sans trouver de maison. Les yeux crevés de l’histoire ne connaissent...

Lire la suite

Satisfaction (Algérie)

il s'est couché pour quelques dinars pour deux ou trois privilèges mesquins il rampe du matin jusqu'au soir sans se poser de questions ou bien si peu -quelle importance?- il a réfléchi il a choisi d'être au service du plus fort du plus méchant satisfait...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>