Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le voyage immobile 3

J’entends le cri du monde dans les racines en fleurs, les montagnes qui chavirent, les îles qui louvoient pour caresser la mer, la boue qui sommeille à mille pieds sous terre. Quand la fourmi s’accouple au silence des pierres et les nids des oiseaux aux...

Lire la suite

Oui, fleuves

Quand j’écris chien, le mot marche à quatre pattes et se met à japper. Les mots me viennent comme les pommes au pommier, les vagues à la mer, les rides au front du temps. Il faut s’attendre à tout, aux miracles, aux mirages, à la poudre d’escampette ou...

Lire la suite

Le paradis brûle (Belgique)

Les victimes engendrent les bourreaux Nous avons engendré Dieu * Où est Dieu ? Sur chaque porte d’église Nous avons clouéSon portrait-robot Celui de l’absence * Sur les autel snos dieux pourrissent N’ajoutez pas un cielau ciel mais une terre à la terre...

Lire la suite

Ils ont dit

Tous les inquisiteurs du monde brûlent vainement les livres : quand ces livres ont consigné quelque chose de valable, on entend encore leur rire silencieux au milieu des flammes, parce qu'un vrai livre renvoie toujours ailleurs, hors de lui-même. Bohumil...

Lire la suite

Le voyage immobile 2

Le soleil à l’épaule je traverse la vie le cœur en bivouac. J’interroge la boue tout autant que le ciel. Je navigue à l’estime dans la marge des cartes l’oreille sous la neige et la voix dans les sables. J’écris avec une aile trouée par trop de balles,...

Lire la suite

Je ne veux pas mourir

Serais-je né par erreur ? Je ne suis plus du tout de l’aventure de l’homme quand il part à la guerre, à la banque, à l’église. Seule la vie peut corriger la vie. Il n’y a que les vendeurs de cierges, de canons et d’essence pour encenser la mort. Les enfants...

Lire la suite

Le voyage immobile 1

Avec mes pieds nus dessinant des rivières, mes mains tachées de boue dans la farine céleste, je transporte la mer dans un canot d’écorce, les coquillages broyés sous la coque des épaves, le parfum des pétales dans les relents d’usine, le bruissement du...

Lire la suite

Entre les mots

À la télévision, à la radio, sur les journaux, on parle surtout pour ne rien dire. On bichonne son moi au son des tiroirs-caisses. Jusqu’à preuve du pareil, on coupe les petits doigts qui cherchent l’infini. Il y a des mots dont on a peur, l’éternité...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>