Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ils ont dit

Publié le par la freniere


J'exècre l'écrire "joli", cette manière perverse de s'attirer la "faveur" de lecteurs, se servir de ce qui flatte l'oeil ou l'esprit pour pommader un texte comme on tartine une couche de fond de teint me fait montrer les crocs. Pour moi l'écriture est un engagement total, une façon de vivre. Cela dit, tant mieux si le texte est séduisant (je n'ai pas dit : séducteur !!!), que le résultat plaise j'en suis heureuse, mais en ce qui me concerne, aucun artifice de création n'est mis en action pour cela ; chacun de mes textes est le résultat d'un ressenti et d'une recherche intimement liés à ma vie à l'état le plus natif.


Ile Eniger

 


Publié dans Ils ont dit

Partager cet article
Repost0

Solovox

Publié le par la freniere


Soirée de poésie et musique tous les derniers mercredis du mois

avec ÉRIC ROGER et ses invités :


GINETTE DESMARAIS « POÉSIES ET CHANSONS »

CHRISTIAN-GILLES DESROCHERS « CGDEROX S'EXPOSE »

SOCIETIES «GENÈSE »

YVON JEAN « POÉSIES NOIRES » TEICHTNER

RÉMI LAUZON «ENTRE LES GUERRES ET LES SOUPIRS »

MARGOT STELLA BUSSIÈRE ET LE GUITARISTE MARK LAWRENCE

MARIE-FRANCE BANCEL

MARC-ANDRÉ LAVOIE ET BEN SASSVILLE À LA GUITARE

* * * MICRO OUVERT ! * * *



Mercredi, le 28 janvier 2009

à 20 hres 30
à L'ESCALIER (ancien UTOPIK)
552, rue Ste-Catherine Est
(métro Berri)
Tél. : (514) 670-5812

 



Publié dans Prose

Partager cet article
Repost0

Devoir de mémoire

Publié le par la freniere


Les mots ne rendront jamais l'horreur de ce que l'état Hébreu inflige aux Palestiniens, au nom d'un dieu blindé, à toutes épreuves. Des images filtrent, insoutenables. Israël , qui se réclame « la lumière des nation », appose le sceau de la mort 7 ans après la catastrophe inexpliquée du 11 septembre. Cela au moment précis de la transition de la présidence américaine, est-ce un pur hasard ? Un crime effroyable se perpétue sous nos yeux, minutieusement programmé, comme une excroissance exponentielle de Chabra et Chatila. Partout dans le monde les peuples s'indignent. Les gouvernements quant à eux s'affairent en « tractations » interminables. Pendant ce temps, des enfants, des femmes, des familles entières sont broyées par le rouleau compresseur de Tsahal. L'ombre de Sharon le charognard obscurcit cette partie du monde, et la puanteurs des cadavres ne nous est pas épargnée. Comme il est évocateur le silence gêné aux entournures du sieur Obama. Les dirigeants arabes s'aplatissent, même s'ils font mine de protester du bout des lèvres, eu égard à leurs populations rageuses et muselées que ce conflit disproportionné réveille. Il se pourrait d'ailleurs que l'action injustifiée d'Israël soit le levain des prochaines insurrections dans le monde arabe. Peut-être est-ce là même un des multiples buts inavouables de cette guerre qui n'en n'est pas une ? La désinformation atteint des sommets qui rappelle celle qui avait cours pendant la montée du nazisme dans les années trente. La propagande israélienne, relayée par les médias officiels de l'occident, bat son plein de chairs éclatées. Les mots ne rendront jamais la honte éternelle qui se répand sur nous tous. Alors que le sacro-saint devoir de mémoire nous est sans relâche martelé : plus jamais ça ! Depuis le 27 décembre 2008, nous sommes tous des Palestiniens ! Ce qui arrive à ce peuple martyr (cette fois-ci ce terme se justifie sans qu'il n'y ait besoin d'argumenter vers le pour ou le contre), n'est sans doute qu'un prélude du nouvel ordre mondial que la haute autorité du crime organisé voudrait imposer sur cette planète déchirée. Un prélude mettant fin à l'idée magnifique d'une humanité enfin responsable de son organisation et de ses actes. Comment nous faire entendre ? Comment faire pencher la balance du côté de l'amour et des droits inaliénables de l'être humain ? La marge reste ténue. Cependant la voix des Justes commence à nous parvenir, quelques solutions émergent, lesquelles, si elles ne semblent guère suffisantes, n'en ont pas moins le mérite d'ouvrir des perspectives . Des protestations et condamnations parviennent enfin de responsables de l'ONU. Des membres de la Croix rouge Internationale sur place à Gaza vont jusqu'à parler de carnage et de crime contre l'humanité. Dans un premier temps, boycottons Israel et continuons à manifester notre indignation dans les rues jusqu'à ce que les monstres s'effondrent.


André Chenet




Publié dans Glanures

Partager cet article
Repost0

Aphorisme du jour

Publié le par la freniere


Il y a trop de morts injustes. Ils doivent manquer d'anges au paradis.

(d'après une conversation entendue hier matin dans un salon funéraire)

Publié dans Aphorisme du jour

Partager cet article
Repost0

Écouter Xavier Grall

Publié le par la freniere


VOUS AIMEZ LA POESIE ...
VOUS AIMEZ LA BRETAGNE ...


CONNAISSEZ-VOUS XAVIER GRALL ?


Le 17 juillet 2007 a été donné, pour la première fois, au Centre Culturel Athéna à AURAY
en hommage au grand écrivain, poète et journaliste, disparu il y a 25 ans,

Xavier GRALL

L' ORATORIO

« L' INCONNU ME DEVORE »
An dianav a rog ac'hanoun*

un spectacle

créé à l'initiative de l'association Dihunerien sur une idée de Michel Chauvin.


Déjà initiateur de l'opéra "Anne de Bretagne » composé par Pierrick Houdy, Michel Chauvin a réuni des artistes de tous horizons - musique, théâtre, chant - pour la réalisation de cet "oratorio" moderne.


Découvrez des informations concernant

l' ORATORIO et Xavier GRALL

Ecoutez

le poème SOLO
dit par le comédien
Yves PHILIPPE

SITE : www.blanccestexprime.asso.fr
RUBRIQUE : BRETAGNE Xavier GRALL
Téléchargement
(Un grand moment d'émotion)

 



Publié dans Prose

Partager cet article
Repost0

Les marches rouges

Publié le par la freniere


Quand je dis, les marches rouges de la maison rouge, toi tu penses à l'escalier, moi je pense au rouge. Le rouge des fronts, des fins de jour, des bilans, des galops brisés. Le rouge du rideau sur la salle. Le rouge, gorge fragile. Le rouge torche des forêts. Le rouge gifle et celui des yeux seuls. Le rouge déteint des souvenirs. Le rouge laid des vieilles, le rouge cru des filles. Le rouge des erreurs, de toutes les terreurs, de toutes les douleurs. Le rouge cri, le rouge fleur, le rouge oiseau, le rouge amant. Et le rouge qui bat, au centre. Mais, quand je dis les marches rouges de la maison rouge, je pense aussi à l'escalier, à cause des roses, violentes.

 


Ile Eniger                    Il n'y aura pas d'hiver sans tango, mon amour - Editions Chemins de Plume

 


Publié dans Ile Eniger

Partager cet article
Repost0

Le jardin

Publié le par la freniere


Un vieil Arabe vit depuis plus de 40 ans en Corrèze, près de Tarnac.
Il aimerait bien planter des pommes de terre dans son jardin mais il est tout seul, vieux et trop faible.
Il envoie alors un e-mail à son fils qui étudie à Paris pour lui faire part de son problème.
-'Cher Ahmed, je suis très triste car je ne peux pas planter des pommes de terre dans mon jardin. Je suis sûr que si tu étais ici avec moi tu aurais pu m'aider à retourner la terre. Je t'aime, ton Père'


Le lendemain, le vieil homme reçoit un e-mail :
-'Cher Père, s'il te plaît, ne touche surtout pas au jardin ! J'y ai caché la 'chose'. Moi aussi je t'aime. Ahmed'

A 6 heures du matin arrivent chez le vieillard : le GIGN, L'Armée de Terre, Les RG, la DST et même une unité d'élite de légionnaires. Ils fouillent tout le jardin, millimètre par millimètre et repartent déçus car ils n'ont rien trouvé.


Le lendemain, le vieil homme reçoit un nouvel e-mail de la part de son fils :
- 'Cher Père, je suis certain que la terre de tout le jardin est désormais retournée et que tu peux planter tes pommes de terre. Je ne pouvais pas faire mieux. Je t'aime, Ahmed' 

 


Publié dans Glanures

Partager cet article
Repost0

À moi et l'incalculable et vaste monde

Publié le par la freniere

Publié dans Glanures

Partager cet article
Repost0

Nouveaux Délits sur son 31

Publié le par la freniere


NOUVEAUX DELITS
Revue de poésie vive et dérivés
Numéro 31



Nouveaux Délits en panne de vœux
Vous souhaite d'Excellents Délits
Que l'an neuf (ou rien) après deux mille
Vous inspire de nombreux et vifs dérivés
Pour l'occasion ce numéro s'est mis sur son 31
Nous attendrons le prochain pour compter nos dents


Rester assis, c'est se mettre à genoux
Yannick Yolountas



AU SOMMAIRE


Délit de poésie : Marcos Ana (Espagne) suivi d'une présentation par Cristina Castello (Argentine)

Délit cut : Rémi Froger (Lot)

Délit de filiation : La Toilette du Mort (extrait) de Werner Lambersy (Paris)

Délit de poésie non déclarée : Parcours poético-précaire et con/séquences de Cathy Garcia (Lot)

Délits d'(in)citations, cuvée de l'an nu comme un neuf.
Vous photocopierez le bulletin de complicité autant de fois que vous le voudrez



Illustrateur invité :
Jean-Louis Millet (Val de Marne)
jlmillet@free.fr



Je ne pense pas qu'il faille vivre très longtemps pour s'apercevoir
qu'il n'y a d'issue à notre condition que poétique.

Georges Perros
in Papiers collés II (1973)


pour commander



 


Publié dans Prose

Partager cet article
Repost0

Aphorisme du jour

Publié le par la freniere


Les hommes ressemblent de plus en plus à des chiffres. Ils ne font plus l'amour. Ils se comptabilisent.

Publié dans Aphorisme du jour

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>