Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Du verbe à la chair

Nos lèvres bougent d'un même souffle. Nos mots s'enlacent sans se lasser. Nos pas délacent le chemin. Nos mains s'étreignent. Nos corps se touchent. Malgré la distance entre nous, nos deux extrémités de temps se rejoignent. Nos vies convergent dans l'amour....

Lire la suite

Rouges compagnons

Aux Républicains Espagnols Rouges compagnons Nos larmes claquaient dans un ciel en furie Nous n'étions pas en Normandie Elle dégaina mille silences de plomb sur les miradors du crime A larmes de fiel sirupeuses Sainte Mère l'Eglise fusillait de Madrid...

Lire la suite

L'adresse égarée (France)

Chaque soir j'attends encore, en retenant mon souffle, le léger frôlement de la porte qui s'ouvre comme elle fait tous les soirs, chez nous, depuis soixante années, dans la pénombre amie du corridor. Mais rien ne bouge là-dehors, Evy ne revient plus chez...

Lire la suite

Ratures (France)

subsiste le mot forêt près du mot fenêtre, la ville s'anime, des bruits de voix raclent le perron, un ferraillement se précise, mais ici on peut entendre le froissement d'une feuille morte, le pas furtif d'une élégie, le crissement d'un adieu. C'est toujours...

Lire la suite

Par omission

Beaucoup d'hommes riches paient cher pour aller au soleil. C'est bien la seule chose que les hommes pauvres obtiennent gratuitement. C'est pour la même raison que certains meurent de ne pouvoir manger et d'autres d'avoir trop mangé : le maudit argent...

Lire la suite

La cabane

Avant j'avais peur du monde Je me réfugiais dans ma tête comme dans une cabane en haut des arbres Et puis le jour est venu où j'ai eu peur de ma tête des vautours dans la cabane Alors j'ai eu envie de me réfugier à nouveau dans le monde Thomas Vinau

Lire la suite

Pas même la mort

Tes mots franchissent les vagues interminables et sèment sur ma terre la confiance des graines. Je te vois tellement fort que la distance disparaît. Tes yeux sont le regard que j'attendais. Ils me permettent d'exister. Il y a en eux ma véritable image....

Lire la suite

Langevin

Gilbert, Marie, Joseph. Poète à plein temps, vient de finir son trente-sixième livre. Le Cercle ouvert. Mais ce matin, au téléphone, il ne m'a parlé que du trente-septième et du trente-neuvième à venir. Son horreur du mensonge l'empêche de rester en place....

Lire la suite

Les poèmes de Guantanamo

Les poèmes de Guantanamo

Les poèmes et les textes que nous vous présentons dans ce recueil sont la traduction exacte du livre Poems from Guantánamo publié par les Presses de l'Université de l'Iowa (Etats-Unis) en 2007. Pour la première fois, grâce au travail d'avocats engagés,...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>