Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un léger mieux

La seule fête de sa vie ce sont ses vers. Un froid cruel, presque abstrait, s’est abattu. La neige tombe par rafales. Irina sa fille est morte de faim dans un asile. Elle avait trois ans. Ne parlait pas et chantait sans cesse en se balançant. Elle n’est...

Lire la suite

L'orage éclate

L ’orage éclate au loin. Les cirrus grossissent comme des foulards en boule. Le soleil fait la gueule. Les arbres s’interrogent sur l’intention du vent. Le bégaiement du ciel ne donne pas de réponse. Je troque ma peau nue pour une vieille bougrine. Je...

Lire la suite

Ils ont dit

La division du travail entre les pauvres : Il y a ceux qui filent et ceux qui tissent. Et la division de l’usage : Ceux qui tissent ne se vêtent pas, Et ceux qui se vêtent ne tissent rien. Djamal Haddad

Lire la suite

Rien de rien

Q ui piétine les fleurs dans les jardins où personne ne marche ? Une pensée parfois me frôle les cheveux et dépeigne la phrase. Il y a toujours quelque chose de plus grand qui nous porte. Je veux des mots où tout reste debout, une parole sans voile, un...

Lire la suite

Précaire

Pour être autorisé à faire quelque chose, il faut l'avoir déjà fait. Où finit l'autorisé ? Où commence le faire ? Pour être, il faudrait arrêter de faire, mais si on ne fait pas, on est « rien ». Rien. Serait-ce l'accomplissement suprême ? Le rien, le...

Lire la suite

Au poète mort

C’est un silence tranquille qui attend que le jour m’éveille. J’attends vos mots, vos voix, vos yeux. J’attends un cri d’enfant, la première parole du jour. C’est un silence tranquille, rien ne change, dehors le soleil revient mais l'hiver pousse encore...

Lire la suite

Entre les lignes

J’écris entre les lignes des phrases qui s’effacent, des mots noyés dans l’encre, des paroles sans mots, des consonnes sans sons, des voyelles sans voix, un alphabet sans lettres, des lettres sans adresse. J’écris avec la main coupée de Cendrars. J’écoute...

Lire la suite

FLB

L'eau cette glace non posée Cet immeuble cette mouvance Cette procédure mouillée Nous fait prisonnier sa cadence Nous dit de rester dans le clan A mâchonner les reverdures sous les neiges de ce printemps A faire au froid bonne mesure Cette matière nous...

Lire la suite

Tout bouge

Des larmes de pluie chaude caressent la colline. La miche sur la table est une réplique du soleil. Tout bouge dans les mots. Il reste toujours un trou au milieu d’une page, un vide entre chaque signe, des blancs entre les lignes. J’ai frété quelques mots...

Lire la suite

Vous n'êtes jamais l'amour

Vous vous promenez le dimanche au bras de vos femmes, Vous leur faites faire le tour de votre règne terrestre Qui est fait d'APPROBATION. Pour plaire à l'APPROBATION Vous mettez sur vos femmes de l'or, du diamant et même des croix Volés, Vous leur enlevez...

Lire la suite

<< < 1 2 3 > >>