Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le cancer littéraire

- la véritable maladie du littéraire serait sans doute qu’il n’ait jamais fait ses deuils des Baudelaire, Verlaine, Rimbaud, Mallarmé, Hugo, Céline, Char, etc… . hors jamais une main ne pourra faire revivre ces esprits ni leur langue, et si leur manière...

Lire la suite

Vers le matin des cerises

Ce serait une joie d'écrire sur la neige un premier chant d'amour quelque chose comme "tes seins sont deux villes pleines de rumeurs et tes lèvres indiquent la route du pays des œillets fiévreux..." Ce serait une joie de s'attarder sur la neige d'écouter...

Lire la suite

Va-t'en pas

Va-t'en pas

Quand j'étais sur la terre Sous-locataire D'un kilo de futur Des monsieurs incomplets-vestons M´ont invité à une grande déception Maintenant je ne pleure plus Je ramasse des vies Pour le jour J Et dans mon cœur-bunker Je frappe monnaie à ton effigie Va-t'en...

Lire la suite

L'Hôtel mort

L'hôtel est mort à soir les ombres dansent un slow le coeur étouffe un baillement assise seule dans un coin elle écrit toujours ce qui la déchire puis déchire ce qu'elle écrit derrière la porte de derrière de l'hôtel mort l'étanchéité du gel, de la forme,...

Lire la suite

Ils ont dit

Les timides sont injustement tenus pour des lâches alors que, bien au contraire, du fait de leur timidité, ils doivent en permanence faire preuve de courage, de vaillance et même de bravoure. Les autres ne montrent éventuellement ces qualités qu’en de...

Lire la suite

J'habite le poème

On ne raccommode pas le néant. Il faut détraquer la culture du commerce, le carrousel des mensonges, la machine à sous qui décervelle tout. Le rêve griffe à peine la peau dure du réel. La ville menace l’herbe de sa crasse. L’automne prend les feuilles...

Lire la suite

Les chiens rêvent à genoux

D ans le chenil des églises, les chiens rêvent à genoux. Ils ne flairent plus qu’à peine les tatouages des odeurs. Que ferons-nous des mots quand ils ne seront plus que des egos sans tripes, des sparages numériques. Les mains impalpables des arbres accueillent...

Lire la suite

<< < 1 2 3 > >>