Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans la maison des mots

Je cherche des souliers dans la maison des morts, des éclairs de génie dans l’asile aux murs blancs. Je touche les écorces comme la peau d’un livre. Mille insectes y circulent comme de longues phrases. Une pierre m’attend quelque part pour devenir un...

Lire la suite

Chacun de mes mots

Chacun de mes mots est un peu de moi-même. Une musique mentale fait sa route dans le sommeil des choses. On recommence le monde en changeant quelques mots. Les arbres sont réels dans l'espace intérieur. Je poursuis la nuit, là où le sommeil invente le...

Lire la suite

Pluralisme et liberté

Pluralisme et liberté

La pluralité ne doit plus faire l'école buissonnière D’une société axée sur le «règne du même», de l’unanimité et de la ressemblance, nous voici plus que jamais plongés dans celle du pluralisme religieux, politique et moral. Pour éviter la fracture sociale,...

Lire la suite

Le fil d'Ariane

On perd le fil d'Avril, Ariane grelotte dans son labyrinthe, Pénélope tricote son foulard palestinien, Fatima asticote son armure de combat, Marie-Madeleine fait le ménage de son auberge, Juliette installe ses rideaux au balcon vert, Pierrette passe sa...

Lire la suite

Mois de la poésie

À l’occasion du Mois de la poésie, qui s’achève à Québec, le Bureau des affaires poétiques présente, en collaboration avec «Le Devoir», le volet «Brèves incursions». À la relève aujourd’hui de mettre le point d’orgue à cette série qui aura donné à lire,...

Lire la suite

Ils ont dit

On a à peine vu clair que c'est déjà la fin. Batailler, s'imaginer qu'on va bouleverser le monde pour avoir torché quelques milliers de pages et raconté, et décanté sa petite tranche de vie en long et en large. La belle affaire ! Contente-toi de manger...

Lire la suite

Le défaut de la bête

Ce n'est pas le défaut de la bête qui use la terre, mais la ruse de l'homme, son goût du profit mal acquis. Les selfies ont remplacé le duel des rétines par un combat de coq. On n'ose plus regarder l'autre en face. On l'emprisonne sur un écran. Ceux qui...

Lire la suite

Il y avait

il y avait dans les temps anciens des pères et des mères qui ressemblaient à des fleurs il y avait des paroles comme des offrandes des gestes d'animaux doux il y avait l'arbre l'esprit de la forêt il y avait le vent armateur des longues vagues du rêve...

Lire la suite

<< < 1 2 3