La poésie

Publié le par la freniere

La poésie s’exerce
tel un petit métier d’antan
qu’on apprenait sur place
au jour le jour de la vie.
La poésie passe,
comme le vitrier,
l’affûteur de couteaux,
on l’écoute de loin,
on l’oublie aussitôt,
mais quand on souffle d’une absence,
quand on perd toute raison d’aimer,
vers elle on s’incline,
devant elle on s’efface
comme au passage d’un enfant sans fortune
né de prince inconnu.


Gérard Le Gouic
 

Publié dans Glanures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

nat 09/02/2007 16:15

Quel régal cette petite poésie!