Ils ont dit

Publié le par la freniere

Ne tuez pas la beauté du monde.

Huguette Gaulin

* Luc Plamondon s’est accaparé ces mots pour faire une chanson sans mentionner l’auteur de ce cri du cœur, Huguette Gaulin-Bergeron. Son seul recueil publié s’intitule Lecture à vélocipède. Il a été réédité aux Herbes rouges. Elle s'est immolée le 4 juin 1972 sur la Place Jacques-Cartier, à Montréal. Ce furent ses derniers mots.

Publié dans Ils ont dit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Niclet 24/03/2007 16:45

Il appert que la poétesse aurait crié "Vous avez tué la beauté du monde" devant les clients de l’hôtel Iroquois, c'est ce qui aurait inspiré le parolier. Par ailleurs, M. Plamondon n'a jamais caché cette source ni son auteure. Tout de même, bien qu'il faille "rendre à César ce qui lui appartient", permettez-vous au moins de relater la vrai chose plutôt que d'user de sensationnalisme démagogique.