Sur la route de Srebrenica (Ile Maurice)

Publié le par la freniere

un enfant joue à l’amour
en tendant ses mains vers la paix du ciel
il a l’âge de tous les enfants de la terre
l’âge où les rêves donnent la force de grandir
même au milieu des charniers
sur la route de Srebrenica
l’enfant cherche un autre enfant
pour poursuivre le jeu de l’amour
pour que ses mains lui apprennent la chaleur humaine
et il ne touche que le vide de l’indifférence
et le froid des armes automatiques
sur la route de Srebrenica
ou peut-être que c’était une autre ville
un autre enfant, une autre guerre
un même Rwanda, un autre Irak
une autre banalité
la haine est née dans le regard d’un innocent
qui apprend le maniement des mots
les plus violents, les plus durs,
pour transformer son cœur en pierre
sur la route désormais sans nom
marche un apatride, un homme de nulle part
ses rêves détruits en bandoulière
sa vie en ruines écrasée sous ses pas
un vautour se posera sur ses épaules
quand viendra l’heure de tomber
quand recommencera la montée vers le Golgotha
sur la route de Srebrenica
chaque enfant est un poème
et j’écris ces mots de toute urgence
pour conjurer le sort
pour me débarrasser de toute culpabilité
l’enfant n’est pas à moi
ni à vous peut-être
et Srebrenica est à des lieux de mon pays de soleil
mais je pleure pourtant
quand on déchire les poèmes
quand on arrache les pages des livres
quand on reconstruit la route
qui mène vers le Golgotha.

Sedley Assonne

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Ile 10/03/2007 23:38

Très beau poème de l'urgence d'amour