Coincidence (France)

Publié le par la freniere

Douceur des lundis
Le soleil derrière la vitre
Qui tombe sur le tapis
Et les vêtements qu’on quitte

Doucement
Nous rapprochent l’un de l’autre
Dans la province des gestes
Qui glissent sur le temps
Où remue seule
L’aiguille d’un réveil

Dressée droite
À quinze heures
Par-dessus ton épaule
Au cœur même de nos corps

François de Cornière

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article