Je sais l'oiseau (Algérie)

Publié le par la freniere

Je sais l’oiseau, rire embusqué
Au cœur de chaque saule qui tremble.

Je sais l’oiseau sur l’olivier
Et la bigarrure de sa queue.

Je sais l’oiseau – ma main s’y brûle –
Fléché comme une flamme dans l’azur.

Je sais l’oiseau au cœur qui bat,
L’oiseau posé comme une plainte

Sur l’arbre assailli de chasseurs.
 
Tahar Djaout

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article