Finalement (France)

Publié le par la freniere

Finalement
Tout sera toujours à refaire
De nos vies
Présentes et qui seront passées
de mode
de monde
de tentatives et d’essais.
Nous aurons été traversé
Par ces bouffées de mots et de tendresses
Bâtisseurs obstinés
Se riant des penseurs et des prétentieux
Qui croient un jour avoir bouclé
leur Système et leur valise de certitudes.
Incertains jusqu’au bout
Aimant cet imprévu
Cet alphabet de sable
qui ruine l’édifice
Que d’autres peut-être reconstruiront
Ou laisseront partir
Au vent léger de l’oubli éternel.

Jean-Jacques Dorio

dorio.blog.lemonde.fr/

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

René Chabrière 01/04/2012 22:38




chapiteau roman:        cloitre roman Santa Maria de l'Estany             -Catalogne



-


 


 


Si le bonheur  et        dans l’après


En médecine  avec   stéthoscope


Ce que nous dit          l’horoscope


C’est  toujours , de se tenir prêts


 


A  sauter dans les  étoiles


Choisir son thème astral


Pour jongler sur le banal


Et puis mettre les voiles


 


C’est ainsi,             à mille lieues


Toujours aller voir           là-bas


Et vivants             dans l’au-delà


Pour             parler au bon Dieu


 


D’une mort annoncée


L’extinction des feux


Ce qui n’est pas peu


Si l’heure  est avancée


 


Faut pas  rêver  d’hier


Mais viser l’avenir


Pour toi qui veux en finir


A genoux et en prières


 


Les vitraux          en couleurs


Sentence et       grand  décret


Bonheur promis dans l’après


Et finies,          les  douleurs  !


 


D’angoisses et de sueurs


Et les peines  de coeur !


Même sous le couperet


Si t’as  ton chapelet…


 


Cà peut  toujours servir


Tout en ordre , avant de partir


Après, …     mais c’est  demain


Nous irons cotoyer les  saints.