Paroles indiennes

Publié le par la freniere

Poésie nahuatl ancienne

Nezahualcoyotl (1402-1472)


Nous ne sommes que prêtés

Cuicatli quicaqui
In noyol nichoca :
Ye nicnotlamatli
Tiya xochitica
Tic cauhtehuazque
Tlalticpac ye nican
Titotlanehuia
O tiyazque ichan
 

Il entend chanter,

Mon cœur, je voudrais ne pas pleurer :

Je m’emplis de douleur.

Nous allons parmi les fleurs.

Il nous faudra

Quitter cette terre :

Nous ne sommes que prêtés

Et nous irons vers sa demeure.

 
Ma nicnocozcati
Nepapan xochitl
Ma nomac on mani
Ma nocpaxochihui.
Tic cauhtehuazque
Tlalticpac ye nican
Zan titotlanehuia
O tiyazque ichan.
 

Je veux ceindre un collier

De fleurs de toutes sortes,

Les tenir dans mes mains

Qu’elles s’épanouissent en guirlandes !

Il nous faudra

Quitter cette terre :

Nous ne sommes que prêtés

Et nous irons vers sa demeure.

 
In Les Citadelles, revue de poésie, numéro douze

Publié dans Paroles indiennes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article