Comme l'on rembobine la vie (France)

Publié le par la freniere

Du temps des bandes magnétiques
- d’abord les larges visibles
à plusieurs pistes
puis les minces insérées
dans leur cadre en plastique-
On les rembobinait comme l’on rembobine la vie
- quel drôle de verbe
et quelle drôle de vie!-
Mais là ce matin
sur la table de travail

où j’arrondis les mots les verbes et les structures poétiques

Je suis comme un idiot
face à cette “International cassette 90″…
Je la tourne et retourne
mais le petit support magnétique ne répond plus:
le ruban s’est libéré de tout retour en arrière
Plus de boucle

de temps qui revient et de ces chères voix que je voulais entendre

Je sais que Michel Butor parlait de son ami Georges
qu’il était allé voir vers la fin sans voix
à l’hôpital de Nice -il me semble-
Je sais que Georges Perros disait ses “Papiers Collés”
d’humour d’amour et de belle dérision
Comme cette cassette désormais muette
et ces cordes vocales arrachées
au bonheur de dire

Jean-Jacques Dorio
dorio.blog.lemonde.fr/

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article