Qui n'a jamais pleuré

Publié le par la freniere


Quand l’ombre est plus pesante

que celui qui la porte,

quand les mots sont trop petits

pour tout l’amour à dire,

quand les nuits sont trop blanches

pour réveiller le rêve,

quand les images aveuglent

beaucoup plus qu’elles ne montrent,

quand le pinceau est sec,

quand le pinson est sourd,

quand les chemins s’égarent,

quand les trains sont à l’heure

mais se trompent de gare,

quand les bateaux sont pleins

mais la mer en détresse,

quand les rives sont vertes

mais la rivière tarie,

quand les phrases sont écrites

mais le sens est absurde,

quand les pages sont pleines

mais la chair est absente

qui n’a jamais pleuré

ne connaît pas la vie.



 

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article