Pattes de mouche

Publié le par la freniere

Je fabrique un radeau de papier avec des lettres et des images. Ça flotte comme ça peut au gré des courants sémantiques. Il suffit d’un non-sens pour que la mer s’y noie. Je couds les phrases au fil du temps. Je préfère le simple ridicule aux précieuses ridicules. Je bâtis une maison de mots à la merci de l’encre et des stylos baveux. L’escalier des questions n’y sert qu’à monter. Une chaise de silence attend les voyageurs et les conteurs de pipes. Un pain est sur la table avec l’amour et l’amitié. Les couteaux font la sieste. Le rêve dort en cuillère sur le drap de la table. Les fourchettes en folie font reluire leurs dents. Le ciel se réfugie sur le bleu des assiettes. Le chat en lèche les nuages. Des abeilles invisibles chuchotent dans le miel. (...)

à paraître dans le numéro de septembre 2007 de Nouveaux Délits

Publié dans Prose

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Cathy Garcia 28/06/2007 12:12

Bonjour Jean-Marc, juste un mot pour vous dire que je n'ai plus votre mail, celui que j'ai ne fonctionne plus, le n°24 de nouveaux délits sort tout juste, si vous voulez que je vous envoie sommaire et édito merci de me communiquer une adresse où vous joindre,j'apprécie toujours autant votre blog, vos écrits et les pages de la revue vous sotn grandes ouvertes, je me répète mais le coeur y est,amicalementCathy