La mort sera plus douce (France)

Publié le par la freniere

A cris retroussés
il explore l’oubli et la mort

ll est ailleurs du monde
ailleurs du bonheur

Vivre en marge est un exil

Là-bas, en rêve arraché,
il traverse la désillusion d’être
Il est l’homme détroussé du désir

Il n’est plus lui
Il est
celui qu’il ne voulait pas être

Père,
si tu me voyais,
moi,
qui marche à côté de ma vie
en royaume survie

Père,
si tu me voyais,
moi,
qui porte cette honte

Père,
ne pleure pas

Je n’ai pas été qui tu voulais
La vie m’a trahi


Je marche en oubli désir
Un coup de rouge, un coup de blues,
La mort sera plus douce

Jean-Michel Sananès

A l’ombre des réverbères
(j’ai faim, j’ai froid, j’ai peur)
Editions Chemins de Plume/poésie

Publié dans Jean-Michel Sananès

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article