La saladelle (France)

Publié le par la freniere

Une terre privée d’eau forme le terreau

de la saladelle sans parfum,

qui projette autour d’elle

la poussière bleue de ses fleurs

nées du sel et du soleil.

Il peut donc y avoir abondance

dans la privation. L’horizon

aussi bleu que le soir ondule

légèrement, à la rencontre de la mer

qui s’avance, pour donner au crépuscule

le baiser de paix. D’ici,

on ne la voit jamais, mais on respire

l’odeur de son immensité.

 
Jean Mambrino

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article