Blues 2 (France)

Publié le par la freniere

Nous entrerons dans Marsiho

Avec des bottes de sept lieues

Sans papa sans maman sans bon dieu

Avec tous nos organes génitaux

Intacts comme des soleils

Immenses comme des continents

Nous entrerons dans Marsiho

Avec nos faucilles et nos marteaux

Avec nos gamelles et nos chameaux

Avec nos moutons et nos pipeaux

Nous entrerons parce qu’il le faut

Parce qu’il n’y a pas d’autre voie

Sans prière des morts sans corbeaux

Sans larmes sans nuit sans drapeaux

Nous entrerons dans Marsiho

Par la porte des vagues élémentaires

Nous foulerons la plénitude du temps

Enfants vous habiterez ma barbe

Mes genoux qui sont des équateurs

Enfants vous boirez à mon cou

La parole vraie qui a forme de cœur

Enfants vous rirez dans mon sein

Parce qu’il n’y a pas deux chemins

Parce que c’est écrit au front du devin

Nous entrerons dans Marsiho

Nos poitrines seront des orients

Enfants vous serez nos pères

Guidant ces beaux aveugles par la main

Vous nous ferez voyants incandescents

 
André Laude
 

Pour en savoir plus sur André Laude voir le site d’André Chenet :

poesiedanger.blogspot.com/

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article